Biomarqueurs : la clé de l’investigation de la maladie d’Alzheimer pré-symptomatique

La maladie d’Alzheimer (MA) pré-symptomatique ne peut être étudiée qu’en se basant uniquement sur les symptômes cliniques. Nous avons plutôt besoin de d’autres indicateurs pour révéler le développement du processus biologique. Ces indicateurs sont appelés biomarqueurs. Ils peuvent inclure des changements dans les résultats de la neuroimagerie ainsi que dans la chimie du liquide céphalorachidien (LCR) ou le sang (voir la figure pour voir un modèle de l’évolution de ces changements). L’étude des biomarqueurs de la MA offrira les meilleures chances de faire progresser les connaissances sur la physiopathologie de la MA et de trouver une cible potentielle pour la prévention de la MA.

 

Notre programme de recherche étudie les biomarqueurs suivants :

  • Imagerie par Résonance Magnétique
  • Le liquide-céphalorachidien
  • Tests neurosensoriels (olfaction et fonction auditive centrale)
  • Orientation spatiale et navigation
  • Mesures cognitives
  • Études des facteurs de risques

 

Figure : Modèle piloté par les données d’Iturria-Medina et al. 2015 pour représenter la progression de l’anomalie des biomarqueurs à partir de témoins sains (HC), en passant par des troubles neurocognitifs légers précoces (EMCI), des troubles neurocognitifs légers tardifs et vers la forme commune de la maladie d’Alzheimer (LOAD).